L'iguane cornu ou rhinocéros est un grand lézard de disposition généralement pacifique. Pendant la saison de reproduction, les mâles peuvent devenir plus agressifs.

Iguane cornu : habitat, caractéristiques et conservation

Dernière mise à jour: 17 juillet 2021

Les iguanes sont de grands lézards puissants et charismatiques répandus dans tout le Nouveau Monde. Parmi tous, l'iguane cornu ou iguane rhinocéros, connu scientifiquement Cyclura cornuta, est l'une des plus frappantes.

Ce reptile se distingue par sa taille massive, son aspect absolument préhistorique et ses petites cornes céphaliques. Son aspect intéressant l'a amené à être exporté comme animal de compagnie, malgré le fait qu'il ne soit pas un animal adapté à l'environnement domestique dans la grande majorité des cas.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces lézards insulaires et menacés, nous vous invitons à lire cet espace, dans lequel seront abordés leur habitat, leurs principales caractéristiques et leur état de conservation. Ne le manquez pas.

Habitat de l'iguane cornu

L'iguane cornu apparaît à Hispaniola, l'île des Caraïbes qui abrite Haïti et la République dominicaine. De plus, il apparaît sur les petites îles qui l'entourent. Autrement dit, Cyclura cornuta il est endémique à ces îles.

Ces reptiles habitent principalement des environnements xériques, bien qu'ils soient flexibles dans le choix d'un écosystème. Ils peuvent être trouvés dans les forêts tropicales sèches et rocheuses avec une abondance de calcaire érodé. On les trouve également dans les zones de broussailles et les forêts tropicales humides. A de nombreuses reprises, ils ont une préférence pour les côtes.

La répartition de ces animaux ne couvre pas complètement l'île, bien qu'il soit possible que dans le passé il l'ait fait. Au lieu de cela, les populations d'aujourd'hui sont fragmentées en raison de la dégradation de leurs écosystèmes. Aujourd'hui, ils peuvent également apparaître dans les prairies ou dans les vestiges dégradés de forêts anciennes.

Caractéristiques physiques

L'apparence de l'iguane cornu est l'une de ses caractéristiques les plus frappantes. Ce reptile est le plus grand du genre Cyclura et l'un des plus grands iguanes. Du bout du museau au cloaque (l'organe reproducteur et excréteur), ils atteignent environ 57 centimètres. À son tour, la queue peut mesurer environ 58 centimètres.

Ces iguanes sont très robustes et musclés, ce qui se traduit par un poids de 4,5 à 9 kilogrammes. La tête est grande, large et puissante. Une série de grandes écailles, de crêtes et de bosses apparaissent dessus. De plus, la peau apparaît très près du crâne. Tout cela donne un aspect complexe et archaïque au reptile.

De plus, le corps, les pattes et la queue sont très larges et forts. La queue est également très développée, épaisse et comprimée latéralement. En accessoire, une crête d'écailles pointues s'étend de la nuque à la queue, passant par le centre du lézard.

Les males sont plus grands que les femelles. Ils ont trois petites cornes entre les narines et les yeux, d'où vient le nom de l'espèce. De plus, ces reptiles présentent des épaississements graisseux notables sur la partie supérieure de la tête et sous la mâchoire, ainsi qu'une large zone de peau (fanon) dans le cou.

Concernant la couleur, les iguanes rhinocéros sont d'un brun terne assez uniforme et d'un brun terreux, ce qui contribue à son aspect préhistorique. La crête du dos, le bout du museau et le bout des pattes peuvent être plus foncés chez certains individus, tandis que les reliefs du visage sont généralement un peu plus clairs.

Nourrir l'iguane cornu

Comme pour les autres espèces d'iguanes et contrairement à son apparence, la composante majoritaire de l'alimentation des C. cornuta c'est de la matière végétale. Ces animaux consomment des fleurs, des fruits et des feuilles de toutes sortes de plantes. Parmi eux se trouvent des acacias et des cactus, tels que Consolea moniliformis ou alors Stenocereus hystrix.

Parfois, ces reptiles incorporent également des protéines animales dans leur alimentation, sous forme d'insectes, de petits vertébrés et de charognes. Ceci est moins fréquent et se produit surtout chez les jeunes spécimens.

État de conservation

Jusqu'en 1950, c'était une espèce abondante dans toute son aire de répartition. Cependant, la plupart de leurs populations ont subi un déclin continu depuis lors. On estime qu'avec le passage de la génération suivante, il y aura eu une baisse de 60 % des individus.

Les facteurs qui menacent l'iguane cornu sont multiples et incriminés. En raison de l'état économique précaire des populations humaines dans la région, il est peu probable que ces menaces s'arrêtent. En conséquence, la dernière évaluation de la Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe cette espèce comme menacée d'extinction.

Entre elles, la destruction des habitats des iguanes est le facteur le plus pertinent. Les responsables de cette destruction sont les industries minière, agricole, de l'élevage, du tourisme et du charbon.

Les espèces envahissantes sont une autre menace très notable. Les chiens, les chats, les porcs et les mangoustes sont très nocifs, car ils s'attaquent aux lézards dans tous leurs états vitaux. De plus, les porcs, les chèvres et les vaches se disputent la nourriture et peuvent détruire leurs nids.

La petite distribution de C. cornuta C'est un autre élément qui mérite considération, car il augmente le risque d'extinction de la plupart des espèces. La capture pour le commerce des animaux exotiques et pour la consommation humaine a également un effet négatif.

L'iguane rhinocéros est un reptile aussi impressionnant que charismatique. Bien que leur situation ne soit pas très prometteuse, des efforts de conservation consciencieux pourraient sauver cette espèce de l'extinction.

Cela pourrait vous intéresser…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here