Comme les gens, les chiens peuvent souffrir de crises d'épilepsie. Ces épisodes sont caractérisés par des crises épileptiques à court terme et il est important que nous connaissions bien cette maladie pour pouvoir la détecter au cas où notre chien serait victime d'une attaque.

Nous expliquerons ensuite les principales caractéristiques de l’épilepsie chez le chien, afin de comprendre comment elle se produit, de la reconnaître et de savoir quel est son traitement.

Qu'est-ce que l'épilepsie canine?

L'épilepsie C'est une perturbation qui se produit au niveau du cerveau et qui se caractérise par des crises répétées au fil du temps.

Les crises peuvent survenir chez les chiens en tant qu'événement unique pour diverses raisons, mais uniquement si les crises se répètent plusieurs fois au cours d'une période donnée, nous l'appelons épilepsie.

Pourquoi les crises se produisent-elles dans l'épilepsie?

Les saisies sont causés par un orage dans le cerveau. Les cellules du cerveau (neurones) utilisent des signaux électriques et chimiques pour communiquer entre elles. Cette communication peut être excitante (activer le prochain neurone) ou inhibitrice (désactiver le prochain neurone). Si l'équilibre dans le cerveau se déplace trop vers l'excitation, de nombreux neurones peuvent devenir excessivement excités et une crise peut survenir..

dog-after-an-epileptic-attack "width =" 770 "height =" 374 "data-srcset =" https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-tras-un-ataque -epileptico.jpg 770w, https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-tras-un-ataque-epileptico-300x146.jpg 300w, https://soyunperro.com/wp-content /uploads/2019/10/perro-tras-un-ataque-epileptico-768x373.jpg 768w, https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-tras-un-ataque-epileptico- 696x338.jpg 696w "data-size =" (largeur maximale: 770 pixels) 100vw, 770 pixels

Quels types d'épilepsie affectent les chiens?

  • Épilepsie secondaire ou symptomatique: Si nous pouvons identifier la cause des crises, telle qu'une tumeur au cerveau ou un accident vasculaire cérébral, nous disons que le chien souffre d'épilepsie symptomatique (ou secondaire). En d'autres termes, les crises convulsives sont le symptôme d'une maladie identifiée.
  • Épilepsie idiopathique ou primaire: Si aucune cause ne justifie ces crises, on parle d'épilepsie idiopathique (ou primaire). Dans ces cas, il n'y a pas de lésion morphologique au niveau du cerveau détectable et elle est classée comme pathologie génétique.

Quels sont les symptômes de l'épilepsie?

Les symptômes qui définissent l'épilepsie sont les convulsions et il existe deux principaux types de crises: généralisées et focales (ou partielles).

Saisies généralisées:

Dans une crise généralisée, un orage se produit dans tout le cerveau, et l'attaque classique comporte trois phases:

  • Aura ou prodrome: Un changement de comportement de l'animal familier avertit le propriétaire qu'une attaque épileptique va survenir de manière imminente. Le chien semble effrayé, abasourdi, peut demander l'attention de son propriétaire ou essayer de se cacher.
  • Convulsion: Le chien se raidit, tombe latéralement avec les jambes et la tête en arrière, bave excessivement, urine, défèque, vocalise et pédale avec tous les membres (tremblements). Une fois que la crise a commencé, le chien n'est plus conscient et n'a plus aucune douleur. La durée est courte (30 à 90 secondes). Si la crise dure beaucoup plus longtemps, il s'agirait d'une situation d'urgence nécessitant le recours à un traitement d'urgence avec du diazépam par voie rectale, toujours sous contrôle vétérinaire.
  • Comportement post-critique: Après la crise, le chien peut rester immobile pendant un certain temps. Enfin, il se relève et peut paraître aveugle ou désorienté pendant cette phase, se heurtant à des objets se trouvant sur son passage. Parfois, ils ont très faim et soif. En de rares occasions, ils se comportent de manière agressive pendant cette période, mais des précautions doivent être prises, en particulier s’il ya des enfants à la maison. Habituellement, ce comportement post-critique disparaît en quelques heures et le chien revient à la normale.

Crises focales ou partielles

Dans les crises focales ou partielles, l'orage commence dans une zone isolée du cerveauet affecte le mouvement de la partie du corps contrôlée par cette région du cerveau.

Le visage est la zone la plus fréquemment touchée (spasmes ou clignements des yeux). Si la crise se propage, d'autres parties du corps seront affectées. Par exemple, le membre avant peut commencer à se contracter et à se plier.

Au cours d'une crise focale, le chien est généralement conscient et peut essayer de trouver son propriétaire, confus par ce qui lui arrive. La crise focale peut cesser ou se généraliser. S'il se généralise, l'animal perd conscience et présente une crise généralisée.

chien désorienté après une crise d'épilepsie "width =" 770 "height =" 513 "data-srcset =" https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-oriented -tras-an-epilepsy-attack.jpg 770w, https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-desorientado-tras-un-ataque-de-epilepsia-300x200.jpg 300w , https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-desorientado-tras-un-ataque-de-epilepsia-768x512.jpg 768w, https://soyunperro.com/wp-content/ uploads / 2019/10 / chien désorienté après une épilepsie-attaque-696x464.jpg 696w, https://soyunperro.com/wp-content/uploads/2019/10/perro-desorientado-tras-un -ataque-de-epilepsy-630x420.jpg 630w "data-size =" (largeur maximale: 770px) 100vw, 770px

Quels facteurs déterminent quand un chien va avoir des crises?

On ne sait pas avec certitude ce qui détermine le moment où un épileptique aura des crises; on peut dire que l'épilepsie est imprévisible.

Certains chiens ont régulièrement des crises épileptiques sans être liés à un facteur externe, tandis que chez d'autres, les crises épileptiques semblent précipiter par des événements spécifiques tels que le stress ou les changements de temps.

Le moment le plus courant pour un chien qui fait une crise convulsive est lorsqu'il est détendu et calme. Ils peuvent même se produire en raison d'un sommeil profond.

Comment diagnostique-t-on l'épilepsie idiopathique?

Le diagnostic d'épilepsie idiopathique se fait par éliminationc'est-à-dire que le vétérinaire recherche les causes possibles de convulsions (effectuant parfois des tests complémentaires: électroencéphalogramme, tomodensitométrie du cerveau, ponction lombaire …) et, en l'absence de détection, le diagnostic d'épilepsie idiopathique est déterminé.

L'âge d'apparition et le type de crises (type et fréquence) sont les deux facteurs les plus importants à prendre en compte déterminer le diagnostic de cette pathologie. L'épilepsie idiopathique survient généralement chez les animaux âgés de 6 mois à 5 ans.

Étant donné que les crises ne surviennent généralement pas en présence du vétérinaire, il est très important que nous décrivions le plus fidèlement possible ce qui se passe pendant la crise, et même que nous l'enregistrions sur vidéo.

Cela aide le vétérinaire à déterminer si ces événements sont réellement des crises d'épilepsie, car d'autres problèmes tels que des évanouissements ou des vertiges peuvent également apparaître et disparaître en tant que crises et ressembler à une épilepsie.

Comment traite-t-on l'épilepsie canine?

Si l'épilepsie est secondaire, le traitement de la maladie sous-jacente (par exemple, l'enlèvement de la tumeur au cerveau) peut guérir l'épilepsie. Cependant, dans la plupart des cas, nous n’en trouvons pas la cause (épilepsie idiopathique), il est donc nécessaire d’administrer des médicaments pour maîtriser les crises.

Tu dois comprendre ça les antiépileptiques ne guérissent pas l'épilepsieIl est donc habituel que la thérapie dure toute la vie. L'objectif du traitement est de réduire le nombre et la gravité des crises..

Il n'existe pas de médicament unique et une dose spécifique servant de traitement général à tous les chiens, mais plutôt le traitement doit être individualisé en fonction des besoins spécifiques de chaque chien. Souvent, cela nécessite un essai ou une période d'adaptation pour trouver le médicament et la dose la mieux adaptée à chaque cas particulier.

Les médicaments les plus couramment utilisés chez le chien sont le phénobarbital, le bromure de potassium et le diazépam. Tous agissent en augmentant l'inhibition du cerveau, ce qui réduit les risques de convulsions. Ils peuvent avoir des effets secondaires tels que la sédation et la stimulation de l'appétit.

Quelles races sont prédisposées à souffrir d'épilepsie idiopathique?

  • Parents épileptiques: Beaucoup de chiens atteints d'épilepsie idiopathique ont hérité ce processus de leurs parents. C'est une épilepsie causée par la mutation d'un gène spécifique transmis des parents aux enfants.
  • Certaines races sont prédisposées à développer l'épilepsie: Certaines races ont manifesté une épilepsie héréditaire. Les principales races identifiées comme prédisposées sont: Beagle, Moutons, Boxer, Cocker, Collie, Teckel, Setter irlandais, Chien du Loup irlandais, Keeshond, Labrador Retriever, Caniche, Saint Bernard, Shetland Shepherd, Husky Sibérien, Springer Spaniel, Welsh Corgi Fox Terrier aux cheveux durs.

L'un des principaux objectifs des études scientifiques en cours sur l'épilepsie canine est d'identifier les gènes responsables de l'épilepsie chez le chien. Cela nous permettra de diagnostiquer positivement la forme héréditaire et de prendre des mesures pour réduire l'incidence de l'épilepsie chez le chien.

Bibliographie
Carlson et Giffin. 2002. Manuel vétérinaire canin. Madrid Editorial el Drac.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here