Les différences entre l'hirondelle, le martinet et l'avion sont faciles à identifier avec un court temps d'observation. Ici, vous pouvez apprendre à distinguer ces 3 espèces.

4 différences entre hirondelle, rapide et avion

Dernière mise à jour: 19 juillet 2021

Avec l'arrivée de l'été, ces oiseaux rendent le ciel encore plus beau que d'habitude. Comme 3 heures arrivent à la même période, il est parfois difficile de détecter les différences entre hirondelle, martinet et avion.

À la recherche de terres plus fraîches pour se reproduire, ces oiseaux viennent de l'hémisphère sud pour construire leurs nids dans les corniches et les trous des villes européennes. Si vous avez la chance d'avoir un nid près de chez vous, vous pouvez savoir ici exactement qui est venu vous rendre visite.

Caractéristiques des hirondelles, martinets et avions

L'hirondelle communeHirundo rustica) est celui qui niche le plus dans les bâtiments des villes et des banlieues, car il est spécialisé dans la chasse aux insectes à la volée et a besoin de grands espaces ouverts pour le faire. Sa caractéristique la plus frappante est la queue en forme de ciseaux, que ces oiseaux s'ouvrent pendant le vol.

Le plan commun (Delichon urbicum), quant à lui, est plus facile à voir dans les villes. Son nom vient de sa forme compacte et de ses ailes, plus arrondies et plus courtes, semblables à celles d'un avion. Il a également une queue en forme de ciseaux, mais avec une silhouette moins prononcée que celle des hirondelles.

Finalement, le rapideapus apus) c'est le plus facile à voir dans les centres urbains, en plus d'être la plus grande des 3 espèces analysées ici. Cet oiseau ne se perche que pour entrer et sortir du nid, puisque le reste de sa vie se passe à voler – même lorsqu'il dort, puisqu'il pratique le sommeil unihémisphérique.

Bien que les 3 oiseaux présentent des adaptations et des aspects similaires, il convient de noter que cela est dû à une convergence évolutive. Les avions appartiennent à l'ordre des passereaux – comme le moineau domestique – comme l'hirondelle. Le martinet, cependant, est un apodiforme, un ordre dans lequel se trouvent de nombreux oiseaux aux pattes très courtes et aux longues ailes.

Un avion.

4 différences entre hirondelle, rapide et avion

Les similitudes entre ces 3 oiseaux sont évidentes : les adaptations au vol prolongé, le régime insectivore et la capacité de migration ne sont que quelques-uns d'entre eux. Les différences entre hirondelle, rapide et avion, en revanche, sont plus subtiles pour un œil non averti. Si vous débutez en ornithologie, les connaître sera un bon entraînement pour aiguiser votre sensibilité aux détails.

1. Couleurs et silhouette

Bien qu'à longue distance il puisse être difficile de les différencier, il existe quelques clés sans équivoque pour distinguer la silhouette entre ces oiseaux. Voyons certains d'entre eux :

  • L'hirondelle commune a le ventre blanc, une queue en forme de V et une marque rougeâtre sur la tête que les 2 autres oiseaux n'ont pas.
  • L'avion est plus petit arrondie et sa queue en ciseaux n'est pas aussi marquée que celle de l'hirondelle. Bien qu'il ait un ventre blanc, sa tête présente des tons sombres.
  • Le martinet est le plus grand de tous. Ses ailes sont beaucoup plus longues et ses pattes beaucoup plus courtes, de sorte que l'apparence de sa silhouette est plus profilée que celle des 2 autres espèces. Il est complètement noir et sa queue est droite.

2. Nids

Les différences entre l'hirondelle, le martinet et le platane en termes de construction du nid sont également observables, bien qu'à première vue, ils semblent identiques. Voici les astuces pour distinguer les constructions de l'espèce :

  • Le nid d'hirondelle est en forme de coupe et les parents y accèdent car la partie supérieure est découverte.
  • Le plan commun, quant à lui, construit un nid en forme d'hémisphère dans lequel il pénètre par une ouverture circulaire dans sa partie supérieure. Dit familièrement, cet oiseau fait une "porte" pour son nid.
  • Le martinet niche dans les creux des arbres, des bâtiments et des zones rocheuses. Au fond du trou, construisez un petit rebord en forme de coupe qui servira de piste d'atterrissage.
Une hirondelle.

3. Différences entre l'hirondelle, le véloce et l'avion dans le chant

Si vos yeux ne suffisent pas pour observer les détails de chacun de ces incroyables oiseaux qui brisent le ciel, il est possible que leurs chants atteignent vos oreilles. Bien qu'ils soient également similaires, vous pouvez les distinguer si vous écoutez attentivement :

  • Le chant de l'hirondelle est plus musical et comprend des gazouillis et des trilles, ce qui le rend beaucoup plus diversifié. De plus, il a une terminaison caractéristique, une prr rauque.
  • Le plan commun vocalise une séquence monotone de gazouillis doux et aigus.
  • Le martinet a le chant le moins varié des 3. Émet à plusieurs reprises un grincement court, monotone et aigu. Le mâle et la femelle prononcent des sons différents, le mâle ressemblant plus à un suii et le féminin semblable à srii.

4. Vol

La façon de voler est également caractéristique de chaque espèce et utile pour les différencier lorsque les couleurs et les silhouettes ne sont pas bien distinguées. La taille, la vitesse et l'agilité jouent un rôle important dans leur identification, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

  • Hirondelle: vol agile, rapide et acrobatique. Cette espèce occupe l'espace aérien le plus proche du sol, sous les avions et les martinets.
  • Avion: Son vol est également rapide et agile, bien que moins acrobatique que celui de l'Hirondelle rustique. Les avions volent plus haut et atterrissent souvent, parfois même au sol.
  • Rapide: vole à grande vitesse, coupant le vent comme un cerf-volant. C'est celui qui atteint le plus haut des 3 oiseaux analysés ici et qui vole le plus longtemps, puisqu'il dort, se reproduit et se nourrit dans les airs. S'il atterrit au sol, ses courtes pattes ne lui permettent pas de repartir.
Un rapide.

Toutes les espèces d'avions, d'hirondelles ou de martinets sont protégées au niveau national et européen, ainsi que leurs poules, leurs nids et leurs œufs. Détruire leurs nids est un délit grave, passible d'amendes de 5 000 à 200 000 euros. Même ainsi, la sensibilisation à l'importance de ces oiseaux est toujours nécessaire dans la société, car les plaintes s'accumulent par milliers pendant les mois d'été.

Cela pourrait vous intéresser…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here