Le quokka a reçu le surnom de "l'animal le plus heureux du monde" en raison du sourire permanent qui reflète son visage. C'est pourquoi la curiosité se pose pour en savoir plus sur cet animal.

Le quokka est un marsupial

Ce petit kangourou appartient à l'espèce Setonix Brachyurus. C'est un marsupial diprotodonto qui fait partie de la famille Macropodiae et de la commande Diprotodontie.

Les diprodontos sont un ordre de marsupiaux d'Océanie. Cet ordre se caractérise par une grande variété d'espèces. Parmi eux figurent le kangourou, le koala, le couscous ou les phalangeros pygmées de petite taille.

D'autre part, l'une des caractéristiques intéressantes de cet ordre est que l'espèce a deux incisives dans la mâchoire. Aussi, considérant que Son origine commence à l’Oligocène, son histoire évolutive reflète une grande adaptation aux changements successifs. Cela a entraîné une importante diversité biologique.

Histoire de Quokka

Le premier enregistrement de la quokka que nous conservons date de 1658. Il a été décrit comme "un chat semblable à un chat d'algalia mais avec une teinte brune".. Quelques décennies plus tard, il a de nouveau été observé et décrit comme "une sorte de rat mais de la taille d'un chat".

Bien qu’il soit généralement connu sous le nom de quokka, les aborigènes lui ont donné des noms différents. Parmi la gamme de noms donnés, ils peuvent être mentionnés Quak -a ou kwoka.

Quokka, l'animal le plus heureux du monde

Au niveau taxonomique, il est inclus dans le genre Setonix, du latin ‘Champignon’ –Translated as ‘sow ’– et du grec ‘Onyx’ –traduit par griffe. En ce qui concerne ‘Brachyurus’, vient du grec et est l'union de ‘Brachys’ pour faire court et "Oura" pour la queue.

On pense que le quokka s'est séparé très tôt du reste du genre walabís Macropus et, en outre, il ne partage pas beaucoup de fonctionnalités avec eux. Pour lui, Il a été décidé de créer un sexe spécifique pour cet animal.

Caractéristiques générales

Le quokka est de petite taille, semblable à un chat domestique. Ses cheveux sont épais et courts, tandis que sa teinte est brun grisâtre, avec des zones plus légères. Le museau manque de poils et les oreilles sont petites. La queue étroite, en revanche, peut mesurer entre 8 et 31 centimètres de longueur.

Au niveau de la masse corporelle, son poids est estimé entre 2,7 et 4,2 kilos. Si vous parlez de la longueur de votre corps, tête comprise, elle mesure entre 400 et 540 millimètres. D'autre part, il est connu que la jambe arrière peut mesurer environ 120 millimètres.

Un dimorphisme sexuel légèrement prononcé est observé chez les femelles et les mâles de cette espèce. Les mâles ont une taille et un poids corporel plus grands que les femelles et ils mesurent environ 12 millimètres de long et environ un kilo.

Couple de brachyurus setonix

Les habitudes alimentaires de cet animal sont principalement herbivores. Parmi leurs aliments préférés sont les feuilles et les tiges. Cependant, le régime alimentaire varie en fonction de la région et de la période de l'année.

Il convient également de mentionner que le quokka est un animal nocturne vivant en Australie orientale. Plus précisément, il est endémique du sud-ouest de l'Australie, y compris des îles Rottnest et Bald. Par contre, l’existence de sous-espèces n’a pas encore été signalée.

En ce qui concerne votre espérance de vie, il a été estimé que en liberté, ils peuvent vivre plus de 10 ans, alors qu'en captivité, ils atteignent 14 ans.

État de conservation de Quokka

En 1996, cet animal a été inclus dans la liste de la «faune rare ou en voie de disparition». Son inclusion a été causée par différents risques. Ils couvrent, parmi d'autres facteurs, la diminution de l'étendue géographique, la diminution du nombre de populations et des risques importants tels que la prédation.

La perte d'habitat et la diversité de la nourriture sont d'autres facteurs importants. Des extinctions localisées dans les forêts ont été enregistrées en raison de la diminution de la diversité des aliments inclus dans leur régime alimentaire.

En 2013, un plan de reconstitution pour l'espèce est activé., qui prend en compte différents risques. Ils vont de la prédation par des animaux tels que les renards ou les chats sauvages, aux effets causés par le changement climatique, la perte d'habitat ou différentes maladies.

Actuellement, la population a diminué et on estime que 7 500 à 15 000 individus matures sont au total. Par conséquent, l’UICN a classé la quokka dans la catégorie «vulnérable».

En dépit de tous ces incidents, le quokka est un animal au sourire éternel. Tout comme il sourit, il les reçoit également.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here