Au cours des dernières années, la Communauté de Madrid a réalisé des progrès significatifs dans le domaine de la protection juridique des animaux de compagnie.

Outre l'élaboration de politiques publiques visant à promouvoir l'adoption et la propriété responsable des animaux domestiques, une législation spécifique a également été publiée. L'objectif est de réglementer le régime de protection et de bien-être des animaux domestiquess dans cette communauté autonome.

Protection juridique des animaux domestiques à Madrid: que dit la loi?

En 2016, le bulletin officiel a été publié. Loi 4/2016 du 22 juillet, sur la protection des animaux de compagnie de la communauté de Madrid.

Selon son propre texte, cette loi est destinée à: “Atteindre le plus haut niveau de protection et de bien-être des animaux de compagnie, quelles que soient leurs circonstances et leur lieu de résidence" Et, logiquement, son champ d'application s'étend à l'ensemble du territoire de la Communauté de Madrid.

Pour atteindre ce grand objectif, une série d’initiatives et de mesures spécifiques sont prévues pour permettre des améliorations à moyen et à long terme de la protection juridique des animaux de compagnie. Ils permettront également une action immédiate pour aider les animaux qui sont dans un état critique ou vulnérable.

Lois de protection des animaux

Mesures de sensibilisation

Les autorités accordent également une grande importance à la sensibilisation société civile sur les responsabilités et les obligations inhérentes à la propriété responsable. En cela, non seulement les gouvernements autonomes sont impliqués, mais une grande responsabilité est attribuée aux professionnels vétérinaires de la communauté.

En plus de se conformer à la réglementation et aux piliers éthiques qui guident la pratique de la médecine vétérinaire, ces professionnels doivent également: collaborer au contrôle du respect de la loi sur le bien-être des animaux. Par exemple, les autorités compétentes devraient être informées des cas de maltraitance animale.

Actions visant à améliorer la protection des animaux domestiques à Madrid

Ensuite, nous passons brièvement en revue les actions prévues par la loi 4/2016 pour apporter des améliorations concrètes à la protection des animaux domestiques dans la Communauté de Madrid:

  • Promotion du régime foncier et adoption responsable, pour lequel il est également conscient de l'importance de l'éducation des animaux.
  • Lutte contre les abus et l'abandon des animaux.
  • Etablir la stérilisation des animaux et leur achat, élevage et vente responsables, piliers de la prévention de la surpopulation des rues.
  • Développement et incitation d'activités éducatives, informatives et informatives concernant la protection des animaux.
  • Canalisation de la collaboration entre entités de protection des animaux et la société civile, qui encourage le bénévolat.
  • Création d'espaces de loisirs pour chiens dans toutes les municipalités de la Communauté de Madrid.
  • Facilitation de accès des animaux aux établissements, installations, moyens de transport et autres espaces publics.
  • Réalisation et promotion des campagnes d'identification et de stérilisation sur l'ensemble du territoire autonome.
Loi sur les animaux

Protection juridique des animaux de compagnie: concept et sanctions en cas d'abus d'animaux

En plus de promouvoir le bien-être des animaux de compagnie dans la communauté, la loi de Madrid sur la protection des animaux établit un concept plus large de ce que l'on entend par abus animal. Dans le même temps, des sanctions plus sévères sont imposées à tous ceux qui enfreignent ledit règlement.

En résumé On entend par abus toutes les infractions qui vont à l'encontre du bien-être physique et émotionnel des animaux de compagnie, ceux qui peuvent causer de la douleur ou de la souffrance.

Ce concept dépasse l'exercice de la violence physique; Cela inclut également l'abandon, l'exploitation physique ou sexuelle, la torture et les sacrifices aveugles, ainsi que le mépris des besoins de l'animal, tels que la nutrition, la médecine préventive et l'hygiène.

Sanctions et infractions

Cette loi aussi détaille plusieurs infractions administratives menaçant le bien-être des animaux donc interdites dans la Communauté de Madrid. Ce concept inclut, par exemple, offrir des animaux comme prix, transporter des animaux domestiques dans des véhicules de manière inappropriée, ne pas avoir d'assurance responsabilité civile pour les chiens, entre autres mesures.

En fonction de la gravité de l'infraction commise, des sanctions économiques peuvent s’appliquer de 300 à 45 000 euros. Ces montants s'appliquent à des crimes très graves, tels que l'abandon et la maltraitance d'animaux, l'abattage illégal, l'organisation de combats entre animaux, etc.

En outre, D'autres sanctions accessoires sont prévues, telles que la confiscation de l'animal vulnérable ou victime d'abus. Une exclusion temporaire est également prévue pour l'exercice d'activités liées à la santé ou aux soins des animaux de compagnie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here