Dogo-Sardo

Cette race créole est très peu connue en dehors de sa Sardaigne natale. Les agriculteurs sardes apprécient tellement leurs Doges qu'ils ne les vendent pas de peur que la race disparaisse. Les éleveurs locaux de Dogo Sardo, pour leur part, sont plus intéressés à valoriser ses excellentes qualités de chien de garde qu'à former un club de race ou à être reconnu.

Cependant, sa popularité gagne du terrain en Italie continentale, compte tenu de sa bravoure et de sa férocité en tant que chien de garde, à la fois des personnes et des biens. Son expression faciale dénote une personnalité incisive en état d'alerte permanent. Nous sommes sûrs qu'après l'avoir rencontré dans ces lignes, le Doge sarde ne vous laissera pas indifférent.

Caractéristiques du doge sarde

Ces chiens sont grands, de construction compacte avec une large poitrine, un cou puissant et des membres solides. Malgré leur taille, leur port est athlétique et ils sont extrêmement agiles. Ils n'ont pas de norme stable, mais si quelque chose les caractérise, c'est la position frontale de leurs yeux. Ceux-ci sont petits, ronds, de couleur ambrée et très vifs.

La tête est grande, carrée, avec une morsure de ciseaux et des joues prononcées. Le museau est noir et plus court que le crâne. Les oreilles sont de taille moyenne et sont généralement pliées des deux côtés de la tête. Bien que cette pratique ne soit plus utilisée, les agriculteurs sardes la réduisaient.

La queue est longue et une courte souche est généralement attachée pour la couper. Un geste qui contribue à lui donner une apparence plus agressive. 30% des Bulldogs sardes sont naturellement à queue courte. Les cheveux sont courts, droits, épais et rugueux. Chez les mâles, son extension s'allonge dans la région du cou, donnant naissance à une sorte de crinière.

Le tempérament du doge sarde

Si ce chien est apprécié pour quelque chose, c'est pour son courage et son dévouement total envers ceux qu'il considère comme sa meute. Ils sont extraordinaires comme chiens de garde et d'autodéfense. Ils n'hésiteront pas à vous protéger de leur vie si nécessaire. Ils ne conviennent pas très bien aux familles avec enfants de moins de 10 ans car ils ont tendance à être très dominants.

On peut dire la même chose de la vie avec d'autres chiens. En raison de leur forte territorialité, ils ne se font pas de bons amis avec les autres chiens. Si vous voulez une compagnie canine pour un chien sarde célibataire et du sexe opposé, ils s'entendront mieux. Cependant, si depuis son chiot il s'est habitué à vivre avec d'autres animaux (chats, lapins, etc.), il les protégera.

Ils sont extrêmement méfiants envers les étrangers et leur réaction défensive n'attendra pas. Malgré leur intelligence, ils ne sont pas faciles à former. Vous aurez besoin de plus de patience et de dévouement qu'avec les autres races. Pour l'éduquer et le socialiser, vous devez utiliser de courtes sessions et un renforcement positif. Au lieu de cela, il fera tout son possible pour vous plaire en tant qu'animal de compagnie 100% fidèle.

De quels soins a besoin le Doge sarde?

Son entretien est très simple. Il faut le brosser toutes les semaines ou tous les 10 jours, lui couper les ongles régulièrement, lui assainir les oreilles et lui offrir une activité physique intense au quotidien. Un minimum d'une heure par jour, et si c'est plus, beaucoup mieux. Cela empêchera l'irascibilité, les comportements destructeurs et les aboiements persistants.

Ce sera le chien le plus heureux du monde si vous lui permettez de courir librement dans un espace vert. Un jardin clos ou une maison de campagne sont votre maison idéale. Le doge sarde pas un chien approprié pour vivre dans un appartement urbain. Si tel est votre cas, il vous faudra intensifier la dose de sorties et d'exercice physique quotidien.

En ce qui concerne la nourriture, étant une grande race, vous devez rationner la dose quotidienne recommandée en plusieurs doses tout au long de la journée pour éviter l'obésité, ainsi que pour vous assurer qu'elle reçoit les protéines, les minéraux et les glucides qui organes. Les suppléments d'oméga 3 prendront soin de vos articulations.

Histoire de la race

Il existe de nombreuses théories sur la création de cette race. Cependant, il y en a deux des plus établis parmi les spécialistes. Le premier souligne sa parenté avec le Mastiff napolitain et le Cane Corso. Le second, aux marchands grecs, minoens et phéniciens qui ont pu leur faire découvrir la Sardaigne il y a 7000 ans.

Une étude génomique réalisée en 2016 a conclu que le Mastiff sarde pourrait être lié aux chiens de patte du Moyen-Orient, comme le Saluki, et aux Mastiffs hongrois (le Komondor). En même temps, il y a des documents écrits de 1800 dans lequel ces chiens sont mentionnés comme des alliés des bandits sardes dans leurs vols.

Ces chiens sont très appréciés des Sardes qui les ont historiquement utilisés pour garder, chasser et protéger leur bétail et leur famille contre les loups, les renards et les envahisseurs. L'armée italienne les a même utilisés en 1912 dans la campagne libyenne. Avant l'introduction d'autres races spécialisées dans la chasse aux cochons sauvages, les Doges sardes ne sont plus habitués à chasser.

Curiosités du doge sarde

Cette race reçoit d'innombrables noms: Sardinian Molossian, Sardesque Dogo, Pertogatzu, Sorgolinu, etc. Il n'est pas reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI), ce qui ne semble pas inquiéter ses éleveurs ou la population sarde en général. Pour eux, la priorité est de préserver la race au sein de l'île en raison de sa valeur en tant que chien protecteur.

Le Doge sarde a tendance à être confondu avec le pastore Fonnese et le Fonnese Mastino. La première est une autre race sarde à poil long utilisée pour le pâturage tandis que la seconde est le résultat du croisement du pastore Fonnese avec le Doge sarde ou Pertiatzu cani, comme l'appellent les habitants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here