Au-delà des controverses constantes, la chasse sportive reste une activité autorisée, bien que réglementée, en Espagne. Parmi les nombreuses implications de cette réglementation, on trouve la réglementation sur la responsabilité dans les terrains de chasse. Qu'est-ce que tout cela signifie?

L'incidence et l'apparence de la responsabilité

En pratique, de nombreux chasseurs se rendent dans des lieux réservés spécialement à la chasse avec leurs chiens. En fait la coopération homme-chien dans la chasse est une tradition européenne, et de nombreuses races de chiens espagnols ont été créées précisément dans ce but.

Cependant, les chiens peuvent éventuellement être impliqués dans des accidents impliquant d'autres personnes ou des animaux, même s'ils sont complètement inconscients. Et dans ces cas, À qui est reconnu le devoir ou la compétence d'assumer la responsabilité sur les terrains de chasse?

Ensuite, nous passerons en revue certains aspects juridiques de base que chaque chasseur doit connaître avant de se rendre sur un terrain de chasse avec son chien. De même, nous vous conseillons de consulter également les considérations fondamentales sur les chiens de chasse, en particulier en ce qui concerne la coupe des oreilles et de la queue.

Code civil: que dit-il de la responsabilité dans les terrains de chasse?

Quand on parle de la présence de chiens dans les zones rurales, y compris les terrains de chasse, nous devons recourir au code civil espagnol pour trouver un cadre réglementaire; Il détaille les responsabilités applicables aux dommages éventuels causés par les actions des animaux domestiques.

La responsabilité dans les terrains de chasse appartient aux propriétaires

De même, il est important de souligner que les réglementations sur la permanence des chiens dans les zones rurales peuvent varier légèrement dans chaque communauté autonome. L'article 1905 du code civil est très objectif en affirmant que:

«Le propriétaire d'un animal ou celui qui l'utilise est responsable des dommages qu'il causera, même s'il est perdu ou perdu. Cette responsabilité ne cessera que dans le cas où le dommage proviendrait de force majeure ou de la faute de celui qui l'avait subie.

Donc, la responsabilité sur les terrains de chasse des dommages et accidents causés Pour un chien (ou un autre animal domestique), en principe, il tombera sur son propriétaire.

Je veux dire que Le tuteur doit répondre des éventuels dommages causés pour leur animal envers d'autres personnes et leurs biens, ou aux autres chiens qui peuvent chasser au même endroit. Le braconnage est également très persécuté.

En outre, La loi sur la chasse prévoit que les propriétaires peuvent recevoir des amendes pouvant aller jusqu'à 300 euros en cas de comportement inapproprié de chiens en liberté. en milieu rural Par conséquent, même s’il s’agit d’un espace public, la réglementation est en vigueur et les animaux ne peuvent se promener qu’après avoir suivi les instructions de leur tuteur.

Chien chasse oiseau

Responsabilité sur les terrains de chasse: dans quelles circonstances les propriétaires de l'établissement doivent-ils réagir?

Examinons maintenant la question sous un autre angle: comment la responsabilité est-elle réglementée dans les terrains de chasse quand ils sont les animaux eux-mêmes élevés dans l'espace de la réserve ceux qui causent des dommages à d'autres personnes, leurs animaux ou leurs biens?

Dans ces cas, le régime juridique applicable découle principalement de la loi sur la chasse et de l'article 12906 du Code civil, dont le texte exprime ce qui suit:

"Le propriétaire d'un domaine de chasse est responsable des dommages causés par celui-ci dans les exploitations voisines, lorsqu'il n'a pas fait le nécessaire pour empêcher sa multiplication ou lorsqu'il a empêché l'action des propriétaires desdites exploitations de le poursuivre."

Cependant, ces textes juridiques peuvent ne pas être très objectifs – et parfois quelque peu contradictoire – lorsqu'il s'agit de déterminer dans quels cas le propriétaire d'un terrain de chasse devrait répondre des dommages causés à des tiers qui découlent directement de l'activité exercée sur sa propriété.

À son tour, le Code civil tente d’établir un critère axé sur la notion de «faute», ce qui ne semble pas trop subjectif dans un contexte juridique, alors que la loi établit une définition un peu plus objective dans son article 33.1, qui dit:

«Les titulaires d'activités de chasse, définies à l'article 6 de cette loi, seront tenus responsables des dommages causés par des pièces de chasse provenant du territoire restreint. Subsidiairement, les propriétaires du terrain seront responsables.

Dans tous les cas, la responsabilité est attribuée aux propriétaires sur les terrains de chasse de prendre les mesures nécessaires pour empêcher les animaux de s'échapper ou de franchir les limites de la propriété d'utilisation de la chasse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here